Inside Job

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Inside Job

Message par greenshop le Sam 3 Déc - 17:49

Mais Down, tu enfonces une porte ouverte... que dis-je, ouverte, béante ! cheers
C'est bien que tu aies découvert l'affaire des subprimes et toutes les conséquences mondiales désastreuses (pour le moins) que ça a engendré. Et encore, ce n'est que la partie visible de l'iceberg.... parce-qu'on n'a pas fini... Evil or Very Mad

Mais alors, dis-moi, quelle est TA solution ? parce que tu en as forcément une, n'est-ce pas ?

greenshop

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inside Job

Message par mab31000 le Ven 2 Déc - 22:47

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=inside%20job%20toulouse&source=web&cd=1&ved=0CCAQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.cinemas-utopia.org%2Ftoulouse%2Findex.php%3Fid%3D1161%26mode%3Dfilm&ei=H03ZTrrXFYjesgav69DeCw&usg=AFQjCNF90RRT4MgfkizBXA1ky0N77BmeOw&sig2=7hwp_93q9Zz7US_Qkdi2-Q&cad=rja
avatar
mab31000

Messages : 309
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 97
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Inside Job

Message par Down with asswipery le Ven 2 Déc - 21:36

Bon... Les micro-évènements à quelques dizaines ou centaines d'euros (micro-évènements montés en épingle, et tournant en boucle et en vain, tels que les micro-fraudes à ceci, ou les micro-problèmes de cela, du type "35h versus 39h" ou "salauds de fainéants de français d'en bas qui ne veulent bosser qu'un temps partiel !"), totalement insignifiants par rapport à ce qui se passe en amont du système, personnellement ça m'indiffère totalement, voire même ça m'emmerde -au plus haut point- très très vite.
Alors ne voir sans cesse ce monde QUE par le minuscule bout de la lorgnette, ça suffit ! Cool

Surtout en ayant connaissance par ailleurs de la plus immense escroquerie de toute l'histoire de l'humanité, la corruption généralisée pour des montants astronomiques, bref que là ce sont des millions de milliards qui sont en jeu ! Twisted Evil ... ainsi que des dizaines de millions de personnes de par le monde qui ont perdu, ou perdront, toutes leurs économies, leur toit, leur boulot, leur retraite, leur famille, etc... ! Twisted Evil


Donc si certains voulaient cesser de jouer "aux billes" (ou plus exactement "à la dinette", pour la version féminine de la chose...) - et connaitre et comprendre la plus immense arnaque criminelle jamais vue, qui fait que cette soi-disant "crise" nous a amenés là où nous en sommes, voir absolument le film "Inside job"

Le film ici en 5 parties :
http://leweb2zero.tv/video/mattlouf_134d7e6865367dd

Synopsis : La dépression mondiale, dont le coût s'élève à plus de 20 000 milliards de dollars, a engendré pour des millions de personnes la perte de leur emploi et leur maison. Au travers d'enquêtes approfondies et d'entretiens avec des acteurs majeurs de la finance, des hommes politiques et des journalistes, Le film retrace l'émergence d'une industrie scélérate et dévoile les relations nocives qui ont corrompu la politique, les autorités de régulation et le monde universitaire.

Narré par l'acteur oscarisé Matt Damon, le film a été tourné entre les Etats-Unis, l'Islande, l'Angleterre, la France, Singapour et la Chine.



Inside Job est un film documentaire américain qui traite de la crise financière mondiale débutant en 2007. Il a remporté l'Oscar du meilleur film documentaire en 2011.

Il a été produit, écrit et réalisé (en 2010) par Charles H. Ferguson, un réalisateur et cinéaste spécialisé dans les questions de sciences politiques, titulaire d'un doctorat en science politique obtenu au M.I.T. en 1989


Synopsis

Inside Job est le premier film qui tente de fournir une analyse exhaustive de la crise financière mondiale qui a émergé en 2008, qui était évitable, car, selon le réalisateur, pour que la Grande Dépression et la crise de 1929 ne puisse pas se reproduire, « des mécanismes avaient été mis en place, qui ont protégé les Etats-Unis de toute crise financière jusqu’en 2008 »1.
Mais, « avec la dérégulation progressive du secteur financier, les années 80 ont vu l'émergence d'une industrie de plus en plus criminelle, dont les « innovations » ont provoqué une succession de crises financières. Chaque crise était pire que la précédente, et pourtant, au vu des enjeux d'enrichissement et du pouvoir croissant de l'industrie, chacune a envoyé très peu de gens derrière les barreaux »

C. Fergusson fait aussi remarquer qu’en dépit « des fraudes qui ont provoqué des milliers de milliards de pertes, personne n'est allé en prison »1.

Le film donne la parole à des experts qui avaient annoncé cette crise, et qui à l’époque n'avaient pas été écoutés ou jugés être des cassandres. Selon la présentation faite du film par Sony Pictures ;
Inside Job dévoile aussi « l'émergence d'un business dénué de tout scrupule et expose les relations scandaleuses qui ont corrompu la politique, les autorités de régulation et le monde universitaire » 1.

Cette crise est la plus importante depuis celle « la Grande Dépression » de 1929. Son coût a été estimé à plus de 20 000 milliards de dollars. Elle a causé une perte d’emploi pour des millions de gens, qui ont aussi perdu pour certains leur retraite, leur maison, leurs économies. Elle a entraîné un effondrement financier mondial.

Le film s’appuie sur une recherche exhaustive et de nombreux témoignages, présentés sous forme d’extraits d’entrevues avec les principaux initiés financiers, politiciens, journalistes et universitaires réputés experts de ces questions.
Ainsi le spectateur peut-il écouter les réponses ou commentaires de Nouriel Roubini, Barney Frank, George Soros, Eliot Spitzer, Charles R. Morris, Dominique Strauss-Kahn, Christine Lagarde et d'autres.

On voit aussi les réponses embarrassées, cafouilleuses ou vite agressives de lobbyistes qui ont défendu ou défendent les banques.
En particulier, le film met le doigt sur le lien incestueux des universitaires prestigieux (en particulier les universités de la Ivy League : Harvard, Columbia, Berkeley et d'autres) qui, du fait de la réputation de sérieux scientifique, fournissent une garantie (articles, rapports Chambre de commerce d'Islande) mais sont rémunérés (grassement) pour ces documents et font partie des conseils d'administration des grandes entreprises financières mises en cause : Banques financières (Merrill Lynch, Morgan Stanley, Lehman Brothers, assurances (AIG), agences de crédit immobilier (y compris gouvernementales: Freddie Mac & Fannie Mae) et agences de notation financière (Standard & Poor's, Fitch Ratings, Moody's).

Extrait de : http://fr.wikipedia.org/wiki/Inside_Job




Down with asswipery

Messages : 48
Date d'inscription : 12/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inside Job

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum