Qui gouverne en France? Ou de la relativité de notre démocratie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui gouverne en France? Ou de la relativité de notre démocratie...

Message par Admin le Mar 11 Nov - 9:49

Nous serions en droit de croire que nous élisons une municipalité qui, désignant en son sein un Maire, gouverne notre commune, lève nos impôts locaux, etc. Mais non, on a imaginé très rationnellement des communautés de communes censées mutualiser des ressources et des moyens entre les communes adhérentes.  Ces communautés ont elles-mêmes des organismes de gouvernance issus des municipalités de base. De même pour les métropoles, et autres organismes inter-territoires, syndicats divers. Les élus y jouent un jeu de chaises musicales, mais les " fonds" en sont pléiade de personnels qui font tourner les boutiques et assurent leur propre emploi. Personne n'a sorti une étude rétrospective pour démontrer quel bénéfice en aurait tiré le citoyen lambda. En attendant, le pouvoir est passé des élus au suffrage universel direct aux cooptés de l'inter-territorialité.



Au niveau des départements et régions, on retrouve ainsi pléthore d'organismes/agences parapublics qui gèrent pour le compte de et échappent à la vigilance- non non je ne me moque pas...- de l'électeur de base.

Au niveau de l'Etat, nous avons en première ligne- enfin au plan médiatique- un président, un premier ministre et son gouvernement, plus ou moins de ministres et secrétaires d'Etat. Ils animent la scène, au sens théâtral. Mais on a de plus en plus l'impression que c'est dans les coulisses que tout se joue. Dans les coulisses où 10 fois plus de conseillers que d'acteurs sur scène, souvent mieux rémunérés que les acteurs, tirent les ficelles, changent non seulement les décors mais également écrivent les scénarios. Ainsi apprend-t-on que le secrétaire général de l'Elysée pèse plus que le premier ministre, et qu'il vaut mieux connaître les conseillers que les ministres eux-mêmes, ces derniers ne sachant plus gouverner sans leurs prothèses et auditives et visuelles et vocales... Une élection peut bien balayer l'ensemble des issus de la consultation des électeurs, eux restent en place, au même endroit ou à coté, ou dans un ailleurs toujours sympathique. Il en est de même dans les assemblées- nationale et sénat- où nombre de commissions bardées de secrétariats et diplômés de tous poils, rédigent les tonnes de textes législatifs qui font défont et amendent nos règles de vie- survie.

 Ils ne sont pas responsables du machin, il ne faut pas leur en vouloir, eux ne font que vivre et survivre, comme toute cellule cancéreuse. Les responsables/coupables sont bien nos élus, qui ont laissé le système se développer, par incompétence et manque de courage. Le tout dans une société où ces systèmes prolifèrent à l'envi- on pourrait parler de même des coopératives et mutuelles diverses.

Le machin semble avoir échappé à tout contrôle. Alors vient l'idée d'une révolution, au sens primitif du terme, avec des têtes qui tombent, aussi au sens propre. Bien sûr une révolution ne fait jamais que substituer des petits chefs à d'autres petits chefs. Bien des pays du monde nous en montrent l'exemple actuel. Mais en passant ça remet quand même un peu d'ordre, y compris dans les têtes. Et je vois bien le peuple prendre la Bastille nouvelle à l'assaut, à savoir "La   maison de la radio", ex-ORTF...

Bon, j'exagère un peu. A peine.


 ttp://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_de_la_Radio_(France)#mediaviewer/File:Maison_de_la_Radio_Paris.jpg
avatar
Admin
Admin

Messages : 850
Date d'inscription : 06/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://pourquoipas.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum