Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par greenshop le Lun 30 Jan - 8:42

Oui, tu as raison Into... (j'avais AUSSI oublié cet aspect...)

greenshop

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par intothewind le Lun 30 Jan - 8:31

"....Nous avions la liberté et la peur de l'échec, le succès et les
responsabilités qui vont avec, mais nous avons appris comment gérer tout
cela."...
le pire aujourd'hui , certes c'est que jamais la jeunesse n'a été autant sollicité par un esprit de compétition effréné...mais aussi que jamais autant de ceux qui échouent , sans vouloir gérer quoique ce soit de leur responsabilité propre , écoutent volontiers les discours faciles de vieilles et vieux gauchistes, discours nés des rancoeurs de toute une vie de frustrations Wink.
avatar
intothewind

Messages : 698
Date d'inscription : 07/11/2011
Localisation : au coeur de l'orage !

Voir le profil de l'utilisateur http://popotipopillou.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par greenshop le Dim 29 Jan - 23:33

Bien sûr que cela a toujours existé ! et alors ?
Non, ce n'est pas dû à notre époque, mais est-ce que parce-que ça a toujours existé qu'il faut en agrandir la chose ? (tu remarqueras que je continue toujours sur le même principe : commencer par balayer devant sa porte...).
Cela étant, quand bien même cela a toujours existé, tu ne me feras pas croire que tu penses que les choses étaient identiques du temps de notre folle jeunesse...

Et je maintiens ce que je dis, c'est une question de respect de l'autre.
Le respect, une notion universelle.





greenshop

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par mab31000 le Dim 29 Jan - 23:15

Green , décidément tu ne comprends pas ce que j'essaie de montrer : que tout simplement ce qui peut nous apparaitre comme étant du à notre époque existait déjà à l'Antiquité . . . . . . . rien de nouveau sous les tropiques . . . . . .
avatar
mab31000

Messages : 309
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 97
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par greenshop le Dim 29 Jan - 23:09

Mab, il faudrait tout de même que tu fasses des citations complètes...

Socrate : Le père s'habitue à devoir traiter son fils d'égal à égal et à craindre ses enfants, le fils s'égale à son père, n'a plus honte de rien et ne craint plus ses parents, parce qu'il veut être libre ; le métèque s'égale au citoyen et le citoyen au métèque, et la même chose pour l'étranger.
Adimante : C'est bien ce qui se passe.
Socrate : À tout cela s'ajoutent encore ces petits inconvénients : le professeur, dans un tel cas, craint ses élèves et les flatte, les élèves n'ont cure de leurs professeurs, pas plus que de tous ceux qui s'occupent d'eux ; et, pour tout dire, les jeunes imitent les anciens et s'opposent violemment à eux en paroles et en actes, tandis que les anciens, s'abaissant au niveau des jeunes, se gavent de bouffonneries et de plaisanteries, imitant les jeunes pour ne pas paraître désagréables et despotiques. Et le résultat de tous ces abus accumulés, tu le conçois, c'est qu'ils rendent l'âme des citoyens si délicate qu'à l'approche de la moindre apparence de servitude, ils s'irritent et ne peuvent le supporter. Et tu sais bien qu'au bout du compte, ils n'ont plus cure des lois écrites ou non écrites afin de n'avoir jamais nulle part à supporter de maître.
Adimante : Ô combien je le sais !
Socrate : Eh bien, mon très cher, tel est le beau et vigoureux commencement duquel naît la tyrannie, ce me semble.

(Platon dans La république, VIII, 562b-563e)

greenshop

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par mab31000 le Dim 29 Jan - 22:55

mab31000 a écrit:
le père s'habitue à
devoir traiter son fils d'égal à égal et à craindre
ses enfants, le fils s'égale à son père, n'a plus honte
de rien et ne craint plus ses parents, parce qu'il veut être libre ;
le métèque
s'égale au citoyen et le citoyen au métèque,
et la même chose pour l'étranger.

À tout cela, s'ajoutent encore ces petits inconvénients :
le professeur, dans un tel cas, craint ses élèves et les flatte,
les élèves n'ont cure de leurs professeurs, pas plus que de
tous ceux qui s'occupent d'eux ; et, pour tout dire, les jeunes imitent
les anciens et s'opposent violemment à eux en paroles et en actes,
tandis que les anciens, s'abaissant au niveau des jeunes, se gavent de bouffoneries

et de plaisanteries, imitant les jeunes pour ne
pas paraître désagréables et despotiques.



SOCRATE
avatar
mab31000

Messages : 309
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 97
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par Admin le Dim 29 Jan - 20:41

mab31000 a écrit:Je crois que tu peux me mettre une allumée car j'ai répondu avec une vue politique sur un sujet qui de ttes façons allait partir en diatribe contre le manque d'éducation des jeunes , bien loin de ton post nostalgique du départ !

Reconnaître ton erreur t'honore.

Par contre je ne crois pas qu'il y ait eu lieu jusqu'ici de craindre que ça tourne au cours de formation à l'art d'être parents: j'ai vu le même type de nostalgie dans les propos de green.


mab31000 a écrit:... Mais j'ai le droit de penser ce que je veux de celui qui nous gouverne depuis bientôt 5 ans
Ou alors faut il se la fermer comme le suggère le petit copain de Sarko là ????
L'UMP se rebiffe en jouant les outrés et en rentrant dans les gens pour leur dire ce qu'ils peuvent dire ou afficher . . . . .

Tu peux ouvrir tous les sujets que tu voudras contre sarko, dans les limites d'un débat digne du pays développé qui est le nôtre. Pas d'injures, pas de n'importe quoi, et notamment pas de déconsidération de ce qu'ont vécu les vraies victimes de certaines périodes de l'histoire de l'humanité en faisant des amalgames douteux.
avatar
Admin
Admin

Messages : 850
Date d'inscription : 06/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://pourquoipas.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par mab31000 le Dim 29 Jan - 20:15

Admin a écrit:Je me fous de ce que ce grabowski écrit ou non! Moi je fais avec le texte et les images qui l'accompagnent aujourd'hui via le lien que tu as posté ici. Ce qui m'esquinte, là, c'est que toi tu aies fait ça! Nous nous connaissons depuis un certain temps sur le net, et je suis extrêmement déçu, car j'aime bien éprouver du respect pour les personnes qui pensent autrement que moi. Et là je ne peux éprouver le moindre respect.



Je crois que tu peux me mettre une allumée car j'ai répondu avec une vue politique sur un sujet qui de ttes façons allait partir en diatribe contre le manque d'éducation des jeunes , bien loin de ton post nostalgique du départ !

Mais j'ai le droit de penser ce que je veux de celui qui nous gouverne depuis bientôt 5 ans
Ou alors faut il se la fermer comme le suggère le petit copain de Sarko là ????
L'UMP se rebiffe en jouant les outrés et en rentrant dans les gens pour leur dire ce qu'ils peuvent dire ou afficher . . . . .


http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=guaino&source=web&cd=5&ved=0CFkQFjAE&url=http%3A%2F%2Fwww.atlantico.fr%2Fpepitesvideo%2Fhenri-guaino-joseph-mace-scarron-clash-277133.html&ei=2aYlT8T3M4rRhAfssazYBA&usg=AFQjCNFJB-6YrzI6Mw9-Uv2b1EAkSWoi_g&sig2=7BG6P5ka1oM84nkBB8c4SQ&cad=rja
avatar
mab31000

Messages : 309
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 97
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par virtuella le Dim 29 Jan - 20:02

Le problème c'est qu'on a du mal à se faire une idée car le lien en question ne s'affiche pas.
avatar
virtuella

Messages : 67
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 49
Localisation : toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par Admin le Dim 29 Jan - 19:56

Je me fous de ce que ce grabowski écrit ou non! Moi je fais avec le texte et les images qui l'accompagnent aujourd'hui via le lien que tu as posté ici. Ce qui m'esquinte, là, c'est que toi tu aies fait ça! Nous nous connaissons depuis un certain temps sur le net, et je suis extrêmement déçu, car j'aime bien éprouver du respect pour les personnes qui pensent autrement que moi. Et là je ne peux éprouver le moindre respect.
avatar
Admin
Admin

Messages : 850
Date d'inscription : 06/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://pourquoipas.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par mab31000 le Dim 29 Jan - 19:47

PKP , tu devrais écouter le texte au lieu de regarder les images ! ! !
Grabowski change les images tout le temps , mais son texte reste le même. . . . . .



Et un garçon capable d'écrire ça aussi est il vraiment aussi méchant ????

http://www.youtube.com/watch?v=RT7SJkBNgeg&feature=related
avatar
mab31000

Messages : 309
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 97
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par Admin le Dim 29 Jan - 18:56

mab31000 a écrit:Peut être une réponse ?????


http://www.youtube.com/watch?v=2j9Tr9GjzmM



lol!

J'avais retrouvé dans cette écriture quelque chose qui procède de la madeleine de proust! A priori pas politique, en tout cas pas de politique politicienne! Je rappelle qu'on est ici dans "Divers et autres débats", pas dans "Politique".

Mab, ton intrusion politique, malsaine parce qu'elle met dans mon sujet une saloperie qui fait des raccourcis indignes entre la gouvernance actuelle de la france et le pétainisme, hitler, etc, me blesse particulièrement. Je le ressens comme une agression bête et méchante.

Je ne veux pas réagir de suite à ça, je veux y réfléchir et ne répondre que demain, ou plus tard, en modérant ou pas.

Pour aussi te laisser le temps d'y réfléchir et éventuellement de décider de retirer.

Je laisse ton post en place, ainsi on saura pourquoi je l'aurai supprimé, si tu essaies après de manifester contre ma modération partisane!!
avatar
Admin
Admin

Messages : 850
Date d'inscription : 06/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://pourquoipas.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par mab31000 le Dim 29 Jan - 18:49

le père s'habitue à
devoir traiter son fils d'égal à égal et à craindre
ses enfants, le fils s'égale à son père, n'a plus honte
de rien et ne craint plus ses parents, parce qu'il veut être libre ;
le métèque
s'égale au citoyen et le citoyen au métèque,
et la même chose pour l'étranger.

À tout cela, s'ajoutent encore ces petits inconvénients :
le professeur, dans un tel cas, craint ses élèves et les flatte,
les élèves n'ont cure de leurs professeurs, pas plus que de
tous ceux qui s'occupent d'eux ; et, pour tout dire, les jeunes imitent
les anciens et s'opposent violemment à eux en paroles et en actes,
tandis que les anciens, s'abaissant au niveau des jeunes, se gavent de bouffoneries

et de plaisanteries, imitant les jeunes pour ne
pas paraître désagréables et despotiques.

avatar
mab31000

Messages : 309
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 97
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par greenshop le Dim 29 Jan - 17:27

Ma petite fille est née en 2010... oups' du temps de Sarkozy !
mais je suis sûre que ma fille saura lui filer les claques nécessaires si l'autre s'avise d'être insolente.
je suis sûre aussi qu'elle rangera ses affaires et ne jettera pas de papiers dégueulasses dans la rue
je suis sûre aussi qu'elle saura dire bonjour, au revoir, s'il vous plait et merci. (au moins !)

Tout ça est affaire de quoi ? politique ? fric ? ou simplement respect ?

greenshop

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par mab31000 le Dim 29 Jan - 16:11

Peut être une réponse ?????


http://www.youtube.com/watch?v=2j9Tr9GjzmM



lol!
avatar
mab31000

Messages : 309
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 97
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par greenshop le Dim 29 Jan - 15:28

Rhôôô... moi, je me souviens, je mangeais la colle blanche qui était dans des petits pots... ça sentait l'amande...
... et est-ce que vous avez fait ces espèces de petites balles avec des gros élastiques noirs très larges attachés ensemble... je jouais au foot avec (oui, oh, ben, quoi...) Laughing
... je me suis même collée une crise de foie à force de bouffer les nounours en gélatine de toutes les couleurs (c'était des nounours, pas des crocodiles... Very Happy et maintenant ils n'ont pas le même goût, je trouve... Laughing )
... et à l'école, la maîtresse mettait tous les jours, en haut du tableau la "morale du jour"...

souvenir, souvenir...

Mais j'ai appris à lire à mes enfants avec une vieille méthode avant leur entrée en primaire (au grand dam des instituteurs, probablement ! mais ils savent lire !)
Je leur ai acheté des puzzles ou chaque pièce était un département pour qu'ils apprennent mieux la France
Ils se sont pris des claques... sur les fesses (les couches ont amorti grandement la chose, mais ont énormément vexé Laughing )... mais je n'ai pas hésité un instant à envoyer une gifle à mon fils du haut de mon mètre 58, quand lui, en avait 1,85 m et avait 18 ans. Et si son réflexe a été de la parer, après lui avoir dit qu'il la méritait, il se l'est prise et bien prise. Les deux s'en sont très bien remis.
Quand ils revenaient de l'école avec un "le prof est dégueulasse" ou un "ne comprend rien", je leur ai toujours répondu que c'était eux qui probablement ne comprenaient rien et pas le prof... et on résolvait ensemble le problème
Quand l'école se finissait le 30 juin, ils y allait jusqu'au 30 juin et pas jusqu'au 15 parce qu'il n'y avait "plus personne", ou parce qu'ils n'y faisaient plus rien, mais juste par respect pour les professeurs, qui eux y allaient...pour eux, élèves.

Leur meilleur souvenir de rigolade a été de descendre une pente enneigée, le ventre sur un sac poubelle... ils en rient encore !

Maintenant, j'achète des jouets en bois pour ma petite fille...et je me marre... parce-que c'est ma fille qui me les demande... qui ressemblent aux siens...
et quand elle m'emm... avec des énormités pour sa gamine, je lui rappelle ses trucs d'enfance, et elle relativise...elle se souvient.

Je n'espère qu'une chose... qu'ils n'oublient pas leur enfance et transmettent à leur tour une sorte d'échelle de valeurs que j'ai tenté de leur donner.
On fait du moins mal qu'on peut...mais après...




greenshop

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par Admin le Dim 29 Jan - 12:20

http://spiritualite.forum2discussion.com/t1475-bernard-dufour-nous-offre

Un texte de Bernard Dufour. De l'émotion à l'état pur.

AiNÉS, AiNÉES, NÉS ET NÉES ENTRE LES ANNÉES 1930 et 1960
NOUS ÉTiONS PLUS FORTS


Premièrement, nous avons
 survécu à l'accouchement par des mères qui fumaient et, ou, buvaient
pendant qu'elles étaient enceintes...
Elles prenaient des aspirines, mangeaient de la vinaigrette, des desserts et n'étaient pas testées pour le diabète ou le cholestérol.
Après ce traumatisme, on s'endormait n'importe où, où on nous couchait sur le ventre dans des lits à paillasse dans des chambres peintes au plomb, éclairées à la chandelle et chauffées au poêle à bois.
Nous n'avions pas de serrures aux portes.
Lorsque l'on faisait de la bicyclette, on avait des casquettes, mais pas de casques de protection.
Bébés et enfants, on nous emmenait dans de vieilles guimbardes sans chauffage, sans ceintures ni sièges pour bébés, ni airbag, ni GPS, ni gilets jaunes fluo de Playmobil...
Être dans la benne arrière d'une camionnette, accroché au garde-boue d'un tracteur ou perché sur une charrette de foin branlante par une belle journée ensoleillée était toujours quelque chose d'extraordinaire.
Nous buvions l'eau directement à la fontaine ou celle du puits.
 Nous mangions des gâteaux secs, du pain rassi, du vrai beurre, du saindoux, du lard... Nous buvions du vrai chocolat fondu dans du vrai lait frais entier avec du vrai sucre.
Et nous n'étions pas obèses...

POURQUOi ?

Parce que nous étions toujours en train de bouger, de jouer dehors... 
 Nous sortions de la maison le matin pour jouer toute la journée au grand air, à condition d'être revenus quand les lampadaires s'allumaient. 
 Nous prenions des heures à construire nos planches à roulettes avec lesquelles nous descendions les côtes, sans freins. Après avoir foncé dans les buissons une paire de fois, nous avions appris à gérer les problèmes.
Nous n'avions pas de Minitel, de Playstations, de Nintendos, de X-box, de iPod. Il n'y avait pas de jeux vidéos, pas 1000 canaux dans le câble fibroptique, pas de films vidéos ou dvds, pas de son stéréo ou de cds, pas de cellulaire, pas d'ordinateur et pas d'Internet...

NOUS AViONS DES AMiS

et nous sortions dehors pour les retrouver !
Nous tombions des arbres, en faisant le parachute, on se coupait, on se cassait des os, des dents et il n'y avait pas de poursuites judiciaires pour cela.
On nous offrait des fusils à plomb pour notre anniversaire, nous faisions des jeux avec des bâtons et des balles, des lance-pierres, des épées, des arcs et des flèches, des fléchettes, nous faisions et jouions avec des radeaux de fortune sur les rivières, nous faisions des pistes de glissades sur les inondations des prairies gelées en hiver, nous sautions et plongions des souches d'arbres des rivières non fréquentées, nous bricolions avec toutes sortes d'outils réputés dangereux empruntés dans les ateliers de nos parents, nous jouions avec des pétards à mèches, nous fumions des lianes et des P4 à l'unité, nous sucions toute la journée des boîtes de coco ou du réglisse en bâtonnet...
On trouvait des caramels géants à 5 centimes seulement !
Aux heures les plus chaudes les lessiveuses étaient nos plus belles piscines. Nous descendions à toutes allures les côtes en herbes des vergers sur des plaques de linoléum ou de balatum d'asphalte en guise de luge.
Les soirées exceptionnelles de grandes chutes de neige, nous avions la permission de jouer à la lueur des réverbères dans les rues enneigées, glissades et traîneaux en bois fabriqués le jour même avec de vieilles planchettes et des cerclages métalliques d'emballages sous les patins occupaient notre temps et gelaient nos mains violettes sans gants et même si on nous disait que tout pouvait arriver, nous sommes pour la plus part encore là.
Nous roulions sur nos vélos sans frein et sans éclairage ou marchions jusqu'à la maison d'un copain de classe ou de quartier et frappions à sa porte, nous entrions simplement, nous étions très bien accueillis.
L'idée que nos parents auraient un jour à nous faire sortir de prison était tout juste impensable, ils étaient AVEC la loi.
L'idée que nos parents puissent être contre l'avis de l'instituteur, du professeur, du policier, du gendarme, du maire, du curé...
Qu'ils puissent en venir aux mains ou aux insultes étaient simplement inimaginable.
Nous pouvions prendre le train, le métro et nous balader en ville sans risque de se faire agresser, violer ou lyncher...
A 16 ans nous pouvions piloter n'importe quelle moto à vitesse " no limit "...
A 20 ans nous allions au Service militaire, un service rendu à la Nation pour assurer la défense de la Liberté dûrement conquise par nos ancêtres dont des millions ont donné leur vie pour cela...
Ces générations ont produit quelques-uns des meilleurs preneurs de risques, têtes pensantes et inventeurs de tous les temps, des chefs d'entreprises, souvent autodidactes au bon sens débordant.
Ces décennies ont été une
 explosion d'innovations et de nouvelles idées. 
 Nous avions la liberté et la peur de l'échec, le succès et les responsabilités qui vont avec, mais nous avons appris comment gérer tout cela.
Si vous êtes un de ceux-là, si vous vous reconnaissez...

FÉLiCiTATiONS !

Peut-être que vous voulez partager ceci avec d'autres qui ont eu la chance de grandir, avant que les avocats ne viennent tout réglementer, avant que les " médias " ne prennent tant de plaisir à faire trembler les chaumières de leurs pseudo scoops dramatiques, sans certitude... Juste pour le fun et le fric.
Avant que les gendarmes - dont la mission était la Défense opérationnelle du territoire - ne deviennent des percepteurs...
Et que les policiers n'aient de cesse de vous retirer votre permis de conduire... accompagné de centaines d'euros...
Comme la vie était belle, limpide, parfois rude mais combien nous étions heureux !
Vous pouvez envoyer ce message à vos enfants, ils pourront réaliser la bravoure et la chance de leurs grands-parents et de leurs parents...
Dans la belle France Libre d'avant...
D'avant quoi déjà ?...
avatar
Admin
Admin

Messages : 850
Date d'inscription : 06/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://pourquoipas.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum