bobo bizou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: bobo bizou

Message par intothewind le Mar 21 Aoû - 12:33

tiens tiens tiens...toujours utile de fureter et de revenir ainsi sur les vieux sujets.... Very Happy
Demeurant depuis quelques mois dans le parc de la vallée de Chevreuse , petit coin de verdure francilien farouchement préservé et pourvu de fermes productrices de bio ou non-bio , et proposant à la vente fromages, pain, légumes, viandes, miel élaborés de A à Z sur place ; j'ai tenté l'expérience de savoir combien coûterait un repas pour deux préparés avec ces produits.
résultat des courses : un surcoût de ce déjeuner par rapport à l'approvisionnement traditionnel, à quantité et qualité pratiquement égales, de 30 % , et encore , résultat obtenu sans présumer de promos diverses et fréquentes dans les grandes surfaces , et sans prendre en compte dans le calcul le coût du carburant utilisé pour me rendre aux différents points de vente fermiers.
Conclusion : l'approvisionnement en produits locaux , tout du moins en ile-de france ,reste plus onéreux que le traditionnel détour par l'hypermarket, c'est donc un luxe réservé à certaines classes sociales...dont les bobos ! tongue
une expérience a été tentée à ce sujet sur Arte :
http://www.newsring.fr/societe/949-manger-local-un-modele-pour-tous/reperes
j'avais juste vu la première de ces émissions...et c'était bonjour la galère pour les familles ! pirat
avatar
intothewind

Messages : 698
Date d'inscription : 07/11/2011
Localisation : au coeur de l'orage !

Voir le profil de l'utilisateur http://popotipopillou.centerblog.net/

Revenir en haut Aller en bas

bobo bizou

Message par mab31000 le Ven 27 Jan - 8:57

A l'heure actuelle et d'après les résultats du dernier recensement
agricole datant de 2012, un producteur français sur 5 vend en circuit
court, soit 10 % des exploitants (107 000).
Ce type de commercialisation limite à 1, le nombre d'intermédiaires
entre le producteur et le consommateur. Il s'exerce soit par la vente
directe (visites à la ferme, marchés…) soit par la vente indirecte
(Internet, AMAP…).


http://raudin.u-bordeaux3.fr/oat/?p=3775


Les producteurs qui se libèrent de la grande distribution et des intermédiaires : un mode de fonctionnement qui est entrain de s'écrouler . . . . tout ça à cause des "bobos" ou des "bisounours" . . . . ou à cause de gens qui résistes contre un système sans violences mais avec des arguments que peut comprendre ce système : comment on utilise notre argent = le pouvoir de notre porte monnaie = consommer moins mais mieux Idea
avatar
mab31000

Messages : 309
Date d'inscription : 09/11/2011
Age : 97
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum